fête des mères sans maman

Lettre à toutes celles et ceux qui en font des caisses avec la fête des mères

Chers pénibles,

Nous écoeurer avec une fête ultra commerciale, factice et mercantile, si ça vous fait plaisir…

Nous bassiner avec un vestige de la France Pétainiste, à vous de voir…

Nous inonder de colliers de pâtes et autres trophées de mauvais goût, on en rirait presque…

Mais nous rappeler chaque année qu’on a un trou à la place du coeur…

Keep Reading

Comment elles faisaient les mamans avant, sans internet ??!

Je me suis posée cette question récemment alors que je venais une fois de plus de me ruer sur mon portable pour trouver la réponse à une question existentielle concernant le développement de mon bébé. Je me suis imaginée 20 ans plus tôt quand l’humanité était encore plongée dans un monde pré-cybernétique, où l’obscurantisme rivalisait avec le néant le plus absolu. Un monde vide de sens où Tata Ginette qui avait élevé à elle seule 7 enfants était ton seul repère mais aussi ton indescriptible fléau.

Keep Reading

Je t’aime Christine…

Oh oui, je t’aime ! D’un amour contre-nature j’en ai bien peur mais parfois, vois-tu, le coeur à ses raisons que la raison ignore. Alors laisse-moi enfin crier tout haut ce que je ressens pour toi, tout bas…

Keep Reading

A contre sens ?

Il paraît que je suis de retour de vacances… Je dis ‘il paraît’ parce que moi je ne m’en suis pas aperçue.

Je suis toujours là-bas.

Pourtant, elles étaient courtes ces vacances.

Mais j’ai aimé.

Keep Reading

Pourquoi je quitterai Paris, un jour…

Dieu sait si j’aime Paris pourtant…

Depuis que je tiens ce blog, je t’ai chanté les louanges de la ville-lumière sur tous les tons. Sa beauté, son glorieux passé, ses parisiens attachiants. L’anonymat des grandes villes. Tout ça j’aime.

Son prix au mètre carré, ses métros bondés, ses crottes de chiens, je me suis fait une raison.

Mais, il y a une chose que je supporte de moins en moins, peut-être parce que je vieillis, sûrement parce que je suis devenue maman…

Keep Reading

Et si on donnait le pouvoir à ceux qui n’en veulent pas…

Je me disais aussi…

Il doit y avoir anguille sous roche ou plutôt profiterole sous la console (Louis XV, hein, pas Nintendo). Je t’explique. J’ai lu, il y a peu, dans un de ces délicieux torchons qui se préoccupent plus volontiers du nombril des grands de ce monde que de géopolitique que notre cher président se remettait au régime. Et là, telle une analyste virtuose, je me suis dit : « Putain Sacrebleu, il remet ça, on n’est pas dans la merde mouise ! »

Keep Reading

emportée par l'histoire

Moi lectrice, ultra-sensible, psychorigide et… amnésique

Il n’y a pas longtemps, je me suis aperçue que je n’avais jamais parlé lecture avec vous. Pourtant, j’adore lire. Bon c’est vrai que depuis la naissance de Cosminou, je n’ai quasiment rien lu à part des blogs mais je ne désespère pas de recommencer à lire prochainement, enfin avant son entrée en maternelle.

Aujourd’hui, donc, j’avais envie de vous parler du genre de lectrice que je suis…

Keep Reading